© Copyright 2018  L'Escadron Volant de la Reine / Tous droits réservés 

 Mentions légales

Petits Concerts Spirituels en Allemagne luthérienne

Buxtehude et ses contemporains    

 

                                             

C'est dans l'Allemagne du XVIIe siècle, ravagée par la guerre de trente ans et encore troublée par les réformes religieuses, qu’a vécu Heinrich Schütz. Considéré comme le père de la musique allemande, son génie et le langage qu’il a développé vont irradier les générations suivantes : Theile, Buxtehude, Reincken, Bach, jusqu'à Brahms... S'appuyant sur une foi inébranlable, il traverse toutes les plus dures épreuves de la vie et compose une musique religieuse à la fois puissante, émouvante et théâtrale. Selon la culture protestante, la musique religieuse n’était pas seulement destinée à être interprétée à l’église mais aussi à la maison, jouée en famille ou entre amis au même titre que la musique profane. Les deux styles sont très proches ; ils sont animés par le goût de la vocalité et par la virtuosité instrumentale et intellectuelle.
 
Ce concert est en deux parties contrastées, nous faisant passer des ténèbres à la lumière. Les Petits concerts spirituels de Schütz servent de fil conducteur. Ces courtes pièces sont accompagnées de cantates plus longues de compositeurs de la génération suivante et de pièces instrumentales profanes, toujours aussi théâtrales.  

 

La première cantate de Förtsch utilise le psaume 130 « Aus der Tiefen », l’équivalent du « De profondis » catholique et la cantate de Theile « Gott, Hilf mir » est une demande de secours du pêcheur adressée à Dieu. La joie et le réconfort reviennent avec les œuvres de la seconde partie. « Ich will den Herren loben » de Schütz, est une louange au seigneur, et la cantate de Buxtehude « Singet dem Herr » un cri de libération.

                                                            

 

I. Gott, Hilf mir

 

Johann Philipp FÖRTSCH (1652-1732)

Aus der Tiefen rufe ich, Herr, zu dir                                                                                                    
                                                                                                                                                   

Heinrich SCHÜTZ (1585-1672) 
                Eile mich, Gott, zu erretten, SWV 282 (Kleine Geistliche Konzert, 1636)                                    
               

Philipp Heinrich ERLEBACH (1657-1714)

Sonata en mi min,                                                                                                                              

Adagio-Allegro-Adagio-Allemande-Courante-Sarabande-Gigue

 

Johann THEILE (1646-1724)

Gott, Hilf mir                                                                                                                                          
 

II.   Ich will den Herren loben

 

Dietrich BUXTEHUDE (1637-1707)

                Sonata in B flat BuxWV 255                                                                                               
               

Heinrich SCHÜTZ (1585-1672) 
                Ich will den Herren loben, SWV 306                                                                                                   
                (Kleine Geistliche Konzert, 1639)
               

Johann Jakob WALTHER (1650-1717

Aria pour violon en sol min (1688)

 

Heinrich SCHÜTZ (1585-1672) 
                Ich danke dem Herrn von ganzem Herzen, SWV 284                                                              
                (Kleine Geistliche Konzert, 1636)
               

Dietrich BUXTEHUDE (1637-1707)

Singet dem Herrn ein neues Lied, BuxWV 98                                                                            
 

 

 

Durée : 1h20 + entracte

Effectif : 6 musiciens

 

Please reload

The true lovers of italian music